Vous êtes ici :   Accueil » Saint Martin de la Coudre et L'Oratoire
 
EN UN CLIC
Nous contacter Numéros utiles
Nous contacter Numéros utiles
Nous localiser Agenda communal
Nous localiser Agenda communal
Diaporama Vidéos
Diaporama Vidéos

BULLETIN BERNAYSIEN

Saint Martin de la Coudre et L'Oratoire

Simple à l’extérieur, l’église dédiée à Saint-Martin conserve, au fond de l’abside, un très beau retable peint en trompe-l'œil, classé monument historique en 1972 au titre des objets et restauré dans les années 1980.
A gauche Saint-Martin vêtu d’un manteau, portant une mitre et tenant sa crosse, figure sous les traits de Louis Bouchard d’Aubeterre. Son épouse Catherine Bérénice de Baudéban de Parabène, est représentée sous l’apparence de Sainte-Catherine d’Alexandrie reconnaissable à la roue hersée qui servit à la torturer ; elle tient dans sa main la palme, symbole de martyre. Tous deux sont inhumés dans la chapelle accolée à la façade sud de l’église.
Sous ce premier registre figurent deux personnages en pied qui son peut-être Saint-Pierre et Saint-Paul.
1650, mort de Louis Bouchard d’Aubeterre.
1691, décès de Catherine Bérénice de Baudéban de Parabère.

église vitrail vitrail retable de l'église
Cliquez sur les images pour les agrandir

Chapelle des Bouchards d'Aubeterre

Accolée au flanc de l’église, la chapelle contient les sépultures des membres de cette noble famille saintongeaise, certaines sont encore identifiables, dont celle de Louis Bouchard d’Aubeterre, dont les inscriptions ont maintenant disparu et celle de son épouse Catherine-Bérénice de Baudéan de Parabère, encore parfaitement identifiable.
Sur le retable, en haut et à gauche, l’évêque Saint-Martin est peint avec les traits de Louis Bouchard d’Aubeterre et Sainte Catherine, en haut à droite, avec ceux de Catherine-Bérénice. La coexistence, dans l’église, du tombeau de ce seigneur et de celui de son épouse avec leurs portraits et leurs armoiries est un ensemble sans doute rare dans une bourgade aussi modeste que Saint-Martin-de-la-Coudre. La présence, tout à côté des restes du château qui a vu naître Louis Bouchard d’Aubeterre ajoute encore de l’intérêt à cet ensemble.

L’ornement extérieur à cet ensemble est une cordelière, signe de veuvage. A côté des armoiries des Bouchard d’Aubeterre est représenté un « pennon généalogique » avec, au centre les armoiries de la veuve, Catherine-Bérénice de baudéan de Parabère entourées de celles de ses aïeules. Cette dame, décédée en 1691, était l’épouse de Louis Bouchard d’Aubeterre, lui-même mort en 1654, c’est elle qui, entre ces deux dates, a fait réaliser, sans doute, non seulement les armoiries, mais la totalité du retable.  

église vue depuis le lavoir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir